Pailler Alain

Alain Pailler est né le 8 novembre 1920 au Havre. Il est le fils de Jean François Pailler et de Marie Perrine Cadiou, domiciliés Route du Syndicat, à Henvic.

Il est matelot mécanicien, lorsqu’il décède le 8 février 1942, à bord de la corvette “Alysse”.

Il est déclaré Mort pour la France, sur la transcription de son ace de décès, qui est faite à la Mairie de Henvic le 23 octobre 1946.

Cette corvette Alysse, construite en 1940 en Grande Bretagne, est confiée aux Forces Navales Françaises Libres. Le navire effectue de nombreuses escortes de convois, et c’est lors d’un de ces missions que le 8 février 1942, en  Atlantique Nord, il est torpillé par un sous marin allemand à 350 milles de Terre Neuve. Une torpille explose à l’avant du bateau. Tous les hommes qui sont dans ces postes sont tués sur le coup. 35 hommes de l’équipage périssent.

A 23 h 15, l’eau recouvre le pont principal, et l’hélice sort de l’eau. Des navires anglais s’étant approchés, le commandant donne l’ordre d’évacuation. Comme le bateau flotte toujours, il est pris en remorque par la corvette “Hepatica”. Mais le vent devient plus fort, et une houle de sud-est s’est formée. “L’Alysse” s’enfonce de l’avant et coule à 9 h 30.

Le 6 avril 1944 les trente cinq membres de l’équipage disparus le 8 février 1942 à bord de “l’Alysse” sont cités à l’Ordre de l’Armée de Mer.