Les mutations dans la langue bretonne

Comme toutes les langues celtiques modernes, la langue bretonne connaît ce qu’on appelle des “mutations”… Cela signifie que la première lettre de certains mots peut changer selon le mot qui le précède. Mais nous n’allons pas écrire ici un nouveau traité sur ces mutations !!

Ce qu’il convient de savoir, c’est que durant le moyen-âge, l’écriture du Breton était bien différente de celle du Breton moderne. Les mutations se faisaient oralement, mais n’étaient pas utilisées dans l’écriture, et donc, comme elles ne s’écrivaient pas,  les règles n’étaient pas vraiment établies. Ce sont les Jésuites qui décidèrent en 1659, que le Breton s’écrirait comme on le parle, avec les mutations.

Pierre Joseph de Coëtanlem a intégré dans son dictionnaire, un “Traité de la valeur et du changement des lettres” de 60 pages.

Pour consulter ce traité, cliquer sur le lien suivant:

_Mutations_Traité