La libération

Le 8 août 1944

Henvic est libéré durant l’après-midi du 8 août 1944. Les cloches sonnent à toute volée, pour célébrer cet évènement. Sur la place du bourg arrivent soudain une voiture de la résistance et deux camions de soldats américains, dont l’un renferme des prisonniers allemands sans doute capturés à Carantec. Les libérateurs, débarqués deux mois plus tôt sur les plages de Normandie sont acclamés par les henvicois présents. Des témoins de l’époque affirment que l’on entendait lors du débarquement, le grondement sourd et lointain des combats. Les allemands dans le camion, quant à eux, sont copieusement hués.

Le camion américain avec les prisonniers allemands

Un feu de joie, un “tantad” est alors improvisé dans la soirée, après le départ du convoi. Au cours de celui-ci, une effigie d’Hitler est brûlée dans la liesse et l’excitation générale.

Néanmoins, beaucoup d’habitants sont restés chez eux, compte tenu des prises d’otages à Morlaix et à Saint-Pol-de-Léon. Certains de ces otages sont fusillés par les Allemands, en représailles des actions de la Résistance de l’époque.

Des militaires avec des jeunes femmes dans la cour de l’école Ste Juvelte

 Le monument aux morts de la commune porte les noms de 17 Henvicois, morts pour la France au cours de ce conflit.